National Gallery Singapore

Roof top du Supreme Court
Roof top du Supreme Court
Roof top du Supreme Court
Roof top du Supreme Court
Principal atrium créé entre les deux monuments
Principal atrium créé entre les deux monuments

Une vague de lumière

Cette caractéristique du projet permet aux deux bâtiments historiques d’être conservés intacts, en faisant des témoins de l’histoire de Singapour. Ce nouveau toit et sa structure porteuse, s’étendant au-dessus la Cour Suprême de Justice et l’Hôtel de Ville en les unifiant, n’interfèrera pas avec les bâtiments existants. Les poteaux en forme d’arbre seront positionnés dans les espaces libres entre les bâtiments, par exemple dans les cours intérieures et le hall de liaison.

La nouvelle National Gallery Singapore sera une institution unique dans le monde de par la qualité de son équipement et pour son ensemble unique de galeries d’expositions temporaires, ouvrant Singapour sur des formes d’art contemporain de pointe et attirant des visiteurs du monde entier.

Offrant de nombreuses activités publiques dans son niveau sous toiture, une sorte de promenade spectaculaire au-dessus des toitures des bâtiments, ainsi que dans un nouveau sous-sol ouvert sous les bâtiments, la nouvelle National Gallery Singapore va devenir une destination culturelle d’un nouveau genre pour tous les résidents de Singapour et pour les amateurs d’art du monde entier.

l.

La Supreme Court et le City Hall en 1960
La Supreme Court et le City Hall en 1960
Atelier de fabrication des chapiteaux ioniques, Singapore 1930
Atelier de fabrication des chapiteaux ioniques, Singapore 1930

Supreme Court et City Hall

Le projet consiste en une intervention architecturale minimale qui unifie symboliquement les deux bâtiments historiques, et les transforme en un ensemble architectural spectaculaire. Une majestueuse structure de verre et d’acier, soutenue par des poteaux en forme d’arbre, sera placée au-dessus des bâtiments de la Cour Suprême de Justice et de l’Hôtel de Ville, les liants ainsi ensemble. Cette structure de toiture légère et aérienne fonctionnera comme le signal public de la nouvelle National Gallery Singapore.

Vue du voile depuis l’entrée et bâtiment de l’ancienne Supreme Court
Vue du voile depuis l’entrée et bâtiment de l’ancienne Supreme Court
Vue sur le Padang, 2015
Vue sur le Padang, 2015
Maquette de concours 2008
Maquette de concours 2008
Axonométrie de concours 2008
Axonométrie de concours 2008
La NouvelleGallery, Parliament House et Supreme Court
La NouvelleGallery, Parliament House et Supreme Court

Principes d' Organisation

Le bâtiment de la Cour Suprême de Justice est construit dans la forme classique d’un « Palais de Justice », et a beaucoup de caractéristiques adaptées à l’accueil d’un large public. Mais, vu sa fonction précédente de tribunal, le bâtiment a un système de contrôle d’accès qui sépare le public des juges et des prisonniers. En convertissant ce bâtiment pour sa réutilisation, c’est ce système de contrôle d’accès public qui va être supprimé, offrant au bâtiment de la Cour Suprême de Justice le caractère d’un palais ouvert au public pour la déambulation, et dans lequel les espaces, ouverts les uns aux autres, forment un paysage architectural calme et pacifique.

Les caractéristiques architecturales et fonctionnelles principales du projet sont:
• Un niveau de sous-sol technique et de réception des oeuvres ;
• Une galerie de sous-sol donnant accès à toutes les activités de la National Gallery Singapore ;
• Façades donnant accès à des activités comme le Musée des Enfants, les boutiques, les cafés et restaurants ;
• Des espaces d’exposition occupant le niveau principal de la National Gallery Singapore ;
• Un niveau sous toiture ouvert aux activités et expositions, avec des vues spectaculaires vers la ville.

Le projet a été dessiné pour donner aux visiteurs un itinéraire unique donnant accès à quasiment tous les espaces d’exposition, sans recouper une zone déjà visitée, permettant tout de même des évolutions en fonction des changements dans la présentation de la collection ou d’événements programmés. Dans ce circuit de base, l’itinéraire mène à travers tous les espaces d’exposition dans la Cour Suprême de Justice, terminant sur l’espace de toiture du bâtiment. Il traverse ensuite la passerelle au-dessus du hall d’entrée, visite le jardin de sculpture, et redescend par les escalators au niveau des expositions du bâtiment de l’Hôtel de Ville, avant de rejoindre finalement l’espace d’entrée dans la galerie de sous-sol.

Vue d’une salle d’audience de l’ancienne Supreme Court restaurée
Vue d’une salle d’audience de l’ancienne Supreme Court restaurée
Les fenêtres avec la lumière filtrée
Les fenêtres avec la lumière filtrée

Travaux de Conservation sur les monuments

Le travail de conservation consiste à équilibrer les objectifs de restitution du bâtiment au plus près de la structure existante tout en aménageant les nouveaux espaces  nécessaires aux opérations de la National Gallery of Singapore. Dans ce contexte, le détail de la construction se compose de mille petites interventions mises en œuvre avec attention et soin. Ces travaux de restauration sont réalisés avec attention et exigence par l’entreprise japonaise Takenaka Singapore Piling sous la supervision du partenaire local de studioMilou Singapore, CPG, et du consultant en charge de la conservation Garth Sheldon.

Dans le travail de reconversion de monuments en musée moderne, l’intégration des nouvelles normes de construction dans le projet (performances acoustique et énergétique, sécurité incendie, de sûreté, de conservation muséale, etc…) présente le risque de dénaturer progressivement le caractère et l’authenticité d’un bâtiment ancien. Le studioMilou a travaillé sur l’intégration de toutes ces contraintes pour conférer au nouveau musée toutes les performances attendues en matière énergétique, acoustique, sécuritaire, muséale et en même temps conserver son caractère historique. Comme dans tous les grands projets de ce type en milieu historique, la négociation des compromis entre la logique de conservation et cette logique de modernisation a demandé à l’architecte des milliers d’heures de travail de conception.

Une galerie publique en sous-sol permet l'accès aux expositions dans les deux monuments
Une galerie publique en sous-sol permet l'accès aux expositions dans les deux monuments
Enchevêtrement des structures temporaires,  dans la réalisation des sous-sols
Enchevêtrement des structures temporaires, dans la réalisation des sous-sols

Une galerie souterraine reliant les deux bâtiments

Le parti pris architectural du projet de concours était de laisser quasiment intacte l’architecture des deux monuments et de chercher à étendre les surfaces soit sur les toits des deux monuments soit en sous-sol sous les deux monuments. Pour répondre à cette contrainte, studioMilou développe un système de desserte du public par un grand passage en sous-sol qui libère les rez-de-chaussée de plain-pied avec l’espace public de toute servitude technique et de desserte et les restitue aux activités et aux programmes du musée. Cette solution, qui consiste à accueillir en sous-sol les publics et les espaces techniques, a été retenue pour de nombreux projets de musées dans des monuments historiques majeurs (National Gallery of Washington, Musée du Louvre, Musée du Prado, …).

À Singapour, la spectaculaire rue souterraine proposée par le projet parcourra tout le site dans le sens longitudinal et sera un des éléments forts du projet. Elle sera reliée par quatre grands escaliers monumentaux ouvrant sur les quatre façades périphériques du projet et permettant l’accès de toutes parts. Cette disposition permettra dans le futur toutes les évolutions d’ouverture du musée vers la ville.

Derrière cette très grande simplicité de parti pris architectural se cache une réalité technique plus complexe. En effet, les deux monuments réalisés presque au même moment et qui forment un ensemble homogène sur le plan architectural sont en réalité des bâtiments dont les  structures sont complètement différentes.

Une histoire, une collection… Au 21ème siècle une liberté …

La nouvelle National Gallery Singapore est voulue non seulement pour exposer la collection nationale de Singapour, mais aussi pour servir d’institut de recherche sur l’art d’Asie du Sud Est et comme institution ouverte sur le monde dans son ensemble. Dans le paysage symbolique formé par les deux bâtiments, la Cour Suprême de Justice symbolisera l’ancrage historique de la collection en hébergeant les expositions permanentes, tandis que le bâtiment de l’Hôtel de Ville sera utilisé pour donner un message d’ouverture, de dynamisme et de modernité, à travers la présentation de ses expositions temporaires.

Les expositions permanentes sont disposées autour de la Librairie du niveau principal de la Cour Suprême de Justice. La présentation se fait selon un parcours chronologique, commençant avec l’art du 19ème siècle et la période coloniale, et terminant avec le ferment des expériences de la fin du 20ème siècle. L’intervention architecturale sur le bâtiment existant servira à encourager le silence, l’attention, et la méditation, laissant le rôle principal être joué par les œuvres de la collection. Le visiteur plonge ensuite dans la collection et les expériences du 21ème siècle dans l’ancien bâtiment de l’Hôtel de Ville.
Les équipements disponibles dans les espaces d’exposition feront de cet ensemble de salles d’exposition un ensemble unique au monde, et le rendront idéal pour l’organisation et la tenue régulière d’expositions temporaires internationales. Un espace d’exposition sous le dôme de l’ancienne Cour Suprême de Justice sera aussi disponible pour des expositions temporaires.

Cet espace d’exposition inhabituel permettra l’installation d’œuvres d’art de grande échelle, et pourra être utilisé pour héberger des œuvres d’artistes spécialement missionnés par la National Gallery Singapore pour occuper cet espace véritablement exceptionnel.

Architecte Mandataire


studioMilou architecture, studioMilou singapore
Jean François Milou, principal architecte
Wenmin Ho, manager d’équipe et architecte associé sénior
Nguyen Thanh Trung, architecte associé sénior
Charmaine Boh, architecte sénior
Janis Goh, architecte associé privilégié
Jiarong Goh, architecte associé
May Leong, architecte associé
Jason Tan, architecte associé
Eudora Tan, architecte associé
Jean-Loup Baldacci, architecte – phase de concours et DCE
Karim Ladjili, architecte – concours et phase de concept 
Lise Macdonald, architecture/coordination d’exposition
Cecile Strauss, architecte assistant - concours et phase de concept 
Delphine Miel, architecte assistant, design d’intérieur – phase conceptuelle
Yann Follain, architecte - concours et phase de concept 
Luther Seet, architecte
Siow Zhi Xiang, architecte
Pamela Choo O’Neill, architecte associée sénior
Mikael Teh, architecte associé
Waihon Tham, architecte associé
Agueda de Urruela, coordinatrice en phase de concours
Philip Burns, conception de scénographie d’exposition
Suzanne Ogge, spécialiste en musée et projets internationnaux
David Tresilian, recherches et documentation
Iola Lenzi, interface avec les conservateurs


Coordination Locale 


CPG Consultants pte ltd (groupe d’architectes)
Lee Soo Khoong, vice president executif
Tan Hooi Ong, vice president
Co traitants / Technical consultants
CPG Consultants (ingénierie structure), Leong Meng Sun, structure
ARC, Garth Sheldon, conservation
ICN Design, paysage
Lighting Planning Associates, Kaoru Mende, éclairage
SMW, John Burris, AV/IT acoustique
The Press Room, Kelley Cheng, signalétique et design graphique
Batiserf Ingénierie, structure
SECM, façade vitrée
INEX, fluides
CSTB, études structure de toiture


Maître d’oeuvre


Takenaka Corporation - Singapore Piling and Civil Engineering Pte Ltd Joint Venture


Maîtrise d'ouvrage


National Gallery, Singapore
Surface : 60,000 m2
Montant des travaux ( Hors taxe ) : 530,000,000 SGD /300M €
Livraison : November 2015