Le Taj Mahal
Le Taj Mahal
Plan du site au 17ème siècle
Plan du site au 17ème siècle
Extension des perspectives de protection le long de la rivière Yamura
Extension des perspectives de protection le long de la rivière Yamura

Périmètre de protection du Taj Mahal et du Fort d’Agra

Cette mission a été mise en place par l’Unesco et l’Icomos suite au débat suscité en Inde par la construction en 2003 des fondations d’une voie nouvelle en bordure de la rivière Yamuna, entre le Taj Mahal et le Fort d’Agra, dans le cadre du projet Taj Corridor Project.

La situation créée par les travaux réalisés par le Taj Corridor Project a montré l’insuffisance des moyens réglementaires de protection du site classé. Suite à une concertation avec les représentants de l’Archaeological Survey, Jean François Milou a recommandé l’extension de la nomination du site pour y inclure une série de jardins qui, avec le Taj Mahal, le Fort et la rivière, forment un ensemble dont l’authenticité et l’intégrité constituent un témoignage historique unique sur l’évolution de la culture moghole en Inde au 16e et au 17e siècles.

Cette extension concernait les jardins suivants :
• le Ram Bagh Garden (1526 - 1530)
• l’Itimud ud Daulah Garden (1622 - 1628)
• le Chini Ki Rauza Garden (1639)
• le Mehtab Bagh (1632 - 1648).

Le rapport de Jean François Milou a aussi proposé d’affecter une nouvelle définition de la zone de protection (buffer zone) associée aux monuments, de façon à protéger en fait les deux berges de la rivière Yamuna dans son ensemble, entre le Ram Bagh et la zone de forêt bordant le Taj Mahal.