Site archéologique de Dmanisi, Georgie

Le pavillon d’interprétation du site
Le pavillon d’interprétation du site
Le plan directeur du site
Le plan directeur du site
Pot de l’âge de bronze
Pot de l’âge de bronze

Projet d’aménagement du musée du site de Dmanisi

La découverte à Dmanisi de l’Homo Georgicus a été décisive pour la recherche sur les origines de l’homme en Europe, car elle atteste d’une occupation du site par un homo de type Ergaster, il y a 1 800 000 années. Cette découverte a montré que la sortie d’Afrique des hominidés s’est produite bien plus tôt que ne l’envisageait la recherche à cette époque. Par ailleurs la qualité de la stratigraphie de Dmanisi, qui scelle une parfaite conservation de la faune et de la flore associées aux vestiges humains, a permis une datation incontestée des résultats des fouilles et une reconstitution très complète de l’environnement de l’Homo Georgicus.

C’est dans ce contexte que le Musée national de Géorgie a demandé au gouvernement français l’organisation d’une mission de conseil confiée à Jean François Milou et Jean-Pierre Mohen pour aider à une meilleure définition du projet d’aménagement du site de Dmanisi. Cette mission s’est déroulée en mars 2004 et a permis, en association avec les professionnels géorgiens, la définition d’un projet d’aménagement à long terme du site. Cete définition finale sera décidée par une structure de concertation entre les représentants du village de Dmanisi et les institutions en charge du développement du site.

Dispositif de présentation des restes de l’âge de bronze
Dispositif de présentation des restes de l’âge de bronze
coupe
coupe

Presenting the site to the public

The project to protect the paleoanthropological site of Dmanisi and to present it to the public is part of a masterplan for the development of the village of Dmanisi. The objectives of this masterplan include:

• to improve the presentation to the public of the paleoanthropological site and the mediaeval site;
• to improve security at the paleoanthropological site and its protection;
• to plan for the development of infrastructure, research, and the reception of visitors, while at the same time respecting the site;
• to make employment and other opportunities linked to the development of the archaeological site available to the residents of Dmanisi, for example in the running of homestays or guesthouses.

In drawing up the masterplan, one important consideration was how to organize and direct the visitor flow to the site in such a way as to ensure its protection and security.