Bibliothèque Nationale et Universitaire, Strasbourg

La coupole la nuit
La coupole la nuit
Coupe
Coupe
Isonométrie de la sequence d’entrée
Isonométrie de la sequence d’entrée

Les lames lumineuses

Le projet propose de déployer le programme dans la structure d’origine du bâtiment historique. En restaurant, la position de la grande salle au cœur d’un grand étage noble d’accès aux collections, en restaurant les quatres cours comme des salons sous verrière dans cet étage noble.

Le projet réinstaure la fluidité et renoue avec l’évidence du plan initial. Signalée depuis la rue par une lame lumineuse qui indique l’axe d’entreé,visible depuis l’entrée, accessible directement par une rampe d’escalator.La salle centrale, redevient le cœur symbolique de la BNU,vers lequel tous les visiteurs passent avant d’accèder aux salles de consultation.

Parallèlement au développement de nombreux espace public pour les activités hors douane (salle de conférence, d’exposition, salle de travail hors douane, cafatéria, etc.). Un travail architectural sur l’espace de la grande salle permettra de marquer symboliquement au cours du parcours du visiteur le changement de statut des espaces au passage de la douane à l’entrée de la grande salle.

La salle de lecture et voute lumineuse suspendue
La salle de lecture et voute lumineuse suspendue
Eclairage blanc de la voute lumineuse
Eclairage blanc de la voute lumineuse
Eclairage de la coupole
Eclairage de la coupole
Traitement des cours intérieures
Traitement des cours intérieures
Coupe
Coupe

Un reflecteur lumineux, comme un voile, une feuille

Appuyé sur les claustras conservés, un voile de métal, de verre et de bois forme comme un vitrail moderne habité par la circulation des visiteurs dans les coursives periphériques Dans le plafond de la salle centrale, un voile composite de toile et de verre diffuse la lumière du jour et les éclairages de nuit.

A partir de cette salle centrale, des circulations permettent lateralement de desservir tous les espaces publics de consultation publique, le parcours du visiteur alterne passage dans la lumière naturelle des cours ouverte sur le ciel et passage dans les coursive qui entourent la salle centrale…depuis ce parcours spéctaculaire tous les espaces de consultation sont accessibles… Le visiteur s’enfonce ensuite dansles salles et magasins ouverts pour trouver le long des facades et en lumière naturelle les postes de lecture individuels ou groupés dans les zones les plus silencieuses de la bibilothèque…

A l’echelle urbaine, un reflecteur lumineux, comme un voile, une feuille, un signe changeant placé haut sous la voute vitréesera visible dans le perspectives principales. Il reprendra le motif de la lentille de la grande salle et indiquera dans la ville,la réouverture de la grande salle dans l’architecture retrouvée de l’édifice historique.

Concours